Le jeu vidéo plus fort que la musique

Si ce blog est bien consacré au web, je ne m’interdirai pas de temps en temps de faire quelques diversions, pas si éloignées que ça du reste de mon thème de prédilection.

Le jeu vidéo est l’un des mes autres centres d’intérêt.

Eh ouai, je suis une fille mais ça n’empêche, j’ai toujours adoré ça. Pas Barbie, Mon petit cheval, Mon coach de fitness ou je ne sais quoi encore, non les jeux bien trash, interdits au moins de 16 ans la plupart du temps en raison de leur soi-disant violence.

Un psy a dit un jour tout le bien qu’il pensait des jeux video violents. En gros, cela permet de se défouler et d’exprimer, dans le virtuel, la violence intrinsèque à tout être humain et ainsi de contrôler sa violence dans le réel. Je suis plus que d’accord avec ça.

Bref, en matière de jeux vidéo, mes genres préférés : les FSP et aussi les jeux de stratégie (j’ai passé des heures sur mon PC a construire et reconstruire Rome avec Caesar III).

Je possède une Xbox, pas la 360, mais la « vieille » qui me permet de m’éclater encore tout autant et de limiter les dépenses (vives les jeux d’occas’). En ce moment, c’est Ghost Recon 2. En fait, ça fait des mois que je suis dessus parce que je mets un temps fous à terminer les missions même en mode facile. Mais je m’en fous, ça me fais passer un bon moment et c’est bien là le but rechercher.

Ca ne m’empêche pas de suivre les derniers jeux qui sortent (j’aime bien savoir à quoi m’attendre dans les prochaines années !) et puis aussi de m’intéresser à l’industrie du jeu vidéo.

Ainsi donc, j’ai lu il y a quelques jours un article des Echos intitulé « Le jeu vidéo fait mieux que le cinéma et la musique réunis ».

2,96 milliards d’euros : c’est le chiffre d’affaires du jeu vidéo en France l’an dernier. +52 % en un an ! Le jeu vidéo a une santé d’enfer et dépasse donc le marché de la musique et du cinéma réunis (2,27 milliards d’euros seulement).

Et pourquoi un tel succès ? Parce que le jeu vidéo a su s’adapter et toucher de nouvelles cibles : les filles femmes et les vieux seniors.

Et puis aussi, surtout, parce que les amateurs de jeux vidéo ne s’adonnent pas au piratage (ça c’est vrai). Ils achètent ! et du neuf ! (du neuf et pas mal d’occas’ en ce qui me concerne)

Un titre comme Grand Theft Auto IV dont la sortie était attendue de longue date fait un carnage dès son premier mois de commercialisation (36,5 millions d’euros de chiffre d’affaires). (Va juste falloir attendre que j’ai la bonne console parce que l’inconvénient de rouler avec une ancienne version c’est qu’on ne peut jamais tester les jeux vidéo à leur sortie ;-) )

Si le marché des jeux sur PC accuse une forte baisse, celui des jeux sur consoles explose. La nouvelle Wii n’y serait pas étrangère…

Prochain billet jeu vidéo : Le phénomène Wii, vous y croyez ?

À propos Fabienne
Journaliste / Community manager. Passionnée de web, de médias sociaux et de nouvelles technos.

One Response to Le jeu vidéo plus fort que la musique

  1. Ping : La Wii : rien qu’un phénomène de mode « Culture Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :