Flux RSS : pourquoi vous ne pourrez plus vous en passer

Pour les néophytes, le web regorge de termes et de concepts incompréhensibles : flux RSS, podcasts, blog, wiki, social networking (réseaux sociaux), buzz, mashup, trackback, widgets…

Dans mon souci de m’adresser aussi aux non-initiés, je vais donc tâcher d’expliciter un peu ces termes. Vous retrouverez ces définitions dans la page « Définitions ».

Aujourd’hui, les flux RSS : qu’est-ce que c’est ? A quoi ça sert ?

Le flux RSS (Really Simply Syndication) est un format de syndication de contenu. Cela ne vous parle pas plus ? Pour faire simple : les flux RSS permettent d’accéder directement aux mises à jour de vos sites favoris.

Grâce à un agrégateur de flux RSS, vous obtenez une liste des mises à jour avec le titre de l’article et les premières lignes avec bien sûr un lien vers l’article et le site. Cela vous permet de connaître d’un seul coup d’oeil les derniers articles parus sans avoir à cliquer tous les jours (ou toutes les 2h) sur vos sites favoris pour voir si l’auteur a publié un nouveau billet. Même si vous n’êtes pas un « cyber-addict », les flux RSS vont vous permettre de gagner un temps fou, de rester au courant de tout ce qui se passe sur vos sites favoris et de ne louper aucun nouveaux articles même sur les blogs aux mises à jour aléatoires et irrégulières. ;-)

Personnellement, mon agrégateur de flux RSS est Google Reader. Simple d’utilisation, vous vous connectez en deux minutes une fois que vous avez créé votre compte Google. Google Reader vous propose de vous abonner à des flux classés par thèmes. Il vous fait également des suggestions une fois que vous avez rentré l’URL (l’adresse) des sites que vous souhaitez suivre. Il identifie les thèmes qui vous intéressent et vous signale les sites proches de ceux-ci.

L’avantage de Google Reader est qu’il ne « pèse » pas sur votre machine, contrairement à Netvibes autre agrégateur très prisé mais qui, chez moi, fait régulièrement planter mon PC. Vous n’avez pas non plus de logiciel à télécharger puisqu’il s’agit d’un agrégateur en ligne. Il vous suffit en fait de créer un compte Google pour y accèder. Et puis, autre avantage de Google Reader, cet agrégateur affiche les premières lignes de l’article ce qui vous permet de cliquer ensuite si vous voulez lire l’article en entier ou bien de passer au suivant.

Comment récupérer les flux RSS ?

Eh oui, utiliser un agrégateur c’est bien mais comment je fais pour récupérer les flux RSS qui m’intéressent ? C’est très simple : sur la plupart des sites un petit logo RSS apparaît (en bas ou dans la colonne de droite généralement) cliquez dessus puis copier l’URL (l’adresse) qui s’affiche dans la barre de votre navigateur. Allez sur votre agrégateur et cliquez sur « Ajouter un abonnement » : là vous recopiez l’URL et le tour est joué. Si vous ne voyez pas de logo RSS sur le site qui vous intéresse, tentez de vous abonner en recopiant tout simplement l’adresse du site. Cela fonctionne dans la plupart des cas.

Comment utilisez votre agrégateur ?

Sur la page d’accueil de Google Reader, vous avez une vue d’ensemble des derniers flux arrivés, ce qui vous permet, si vous avez peu de temps ou beaucoup de retard dans la lecture de vos flux, de repérer immédiatement les derniers articles publiés quitte à revenir ensuite sur les mise à jour plus anciennes.

Vous allez croire que je fais de la pub pour Google Reader, pas du tout ! Je n’ai pas vraiment testé beaucoup d’autres agrégateurs pour vous faire un comparatif, mais personnellement je trouve Google Reader excellent pour l’usage que j’en fais. Et il est vrai qu’il est très important de bien savoir se servir de son agrégateur de flux RSS sinon vous perdez tout l’intérêt de cette technologie. Très vite, vous risquez d’attraper le virus RSS, à savoir vous ouvrirez votre agrégateur dès que vous allumerez votre ordinateur (alors qu’avant, avouez, la première chose que vous faisiez c’était d’ouvrir votre boîte de messagerie, non ? ;) ). Personnellement, j’ai même fini par me désabonner d’un certain nombre de newsletters : je préfère suivre les mises à jour directement sur Google Reader.

Autre fonctionnalité très utile : Vous pouvez organiser les flux des blogs et sites que vous voulez suivre en les classant dans des dossiers. Pratique lorsque vous avez des centres d’intérêt totalement différents.

Un conseil : une fois que vous vous serez familiarisés avec les flux RSS et que vous vous serez abonnés à des dizaines de flux, n’hésitez pas à faire régulièrement le ménage. Certains sites vous intéressent à un moment donné, puis vos goûts changent, inutile de les conserver dans votre agrégateur, de toute manière vous ne les lisez plus. Une astuce si vous avez une bonne centaine de flux à lire (avec moins, mon conseil est valable aussi) : cochez la case « Activer le suivi » (pour ceux qui utilisent Google Reader). Cela vous permettra de le lire plus tard et de passer rapidement en revue les autres articles que vous marquerez comme « lus » et qui s’effaceront donc de votre page. Dans Google Reader, vous pouvez toutefois afficher tous les élements (les lus et les non lus) si jamais vous cochez la case « lu » par inadvertence. La liste de suivi permet aussi comme son nom l’indique de conserver vos articles favoris et d’en suivre par exemple les commentaires. Mais là aussi n’hésitez pas à faire régulièrement le ménage.

Il existe donc différents agrégateurs, il faut en essayer quelques-uns pour voir ceux qui correspondent le mieux à vos attentes et dont l’ergonomie vous convient.

Ce qui est sûr, c’est que les flux RSS permettent de gagner un temps précieux et d’optimiser ainsi votre veille que ce soit dans un but professionnel ou simplement personnel.

MAJ août 2012

Depuis l’écriture de cet article, j’ai testé et définitivement adopté Feedly, un agrégateur de flux qui offre une présentation aérée avec une belle mise en valeur des articles. L’application Feedly mini permet, par ailleurs, un partage rapide des articles sur les réseaux sociaux.

À propos Fabienne
Journaliste / Community manager. Passionnée de web, de médias sociaux et de nouvelles technos.

One Response to Flux RSS : pourquoi vous ne pourrez plus vous en passer

  1. Ping : Etes-vous accro à Google ? « Culture Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :