1 entreprise sur 5 censure les réseaux sociaux

Lu cette semaine sur le Journal du net : 1 entreprise européenne sur 5 censure les réseaux sociaux.

Je trouve cela complètement aberrant. Ces entreprises-là n’ont rien compris au monde d’aujourd’hui.

Cela me fait penser à cette entreprise que j’ai interviewée cette semaine à propos de ses méthodes de recrutement. Alors oui, elle utilise à fond les CVthèques des job boards et c’est même l’une de ses principales sources pour dénicher le bon candidat.

A la question de savoir si elle vérifiait la réputation des candidats sur le net avant de les embaucher, la DRH m’a répondu « oui, jusqu’à dernièrement je regardais sur Facebook le profil des candidats, mais depuis quelques temps on nous a coupé l’accès à ce réseau social ». Alors c’est peut-être une bonne nouvelle pour les futurs candidats… ou pas, pour celui qui arrivait à se distinguer grâce à Facebook. ;-)

Heureusement, j’ai eu un autre témoignage d’une grande SSII qui diffuse ses offres d’emploi via les profils de ses collaborateurs présents sur Facebook. Et elle encourage fortement l’e-cooptation sur Facebook.

Le recrutement n’est pas l’unique intérêt des réseaux sociaux pour l’entreprise.

J’ai eu l’occasion dans un précédent billet de parler de la conférence de Dominique Turcq sur les réseaux sociaux, conférence où il indiquait justement les retours sur investissement que permettait l’usage des réseaux sociaux.

Dans leur ouvrage, Wikinomics, Don Tapscott et Anthony Wiliams évoquent également à plusieurs reprises comment les réseaux sociaux, et plus largement d’ailleurs l’échange d’informations, sont la clé du succès dans l’économie du savoir. Et puis la génération Y, celle qui est née avec le web, est très attentive aux outils que met à sa disposition son employeur. Entre deux entreprises, elle choisira celle qui lui laisse l’accès à ses réseaux sociaux préférés.

Non seulement il est absurde de censurer les réseaux sociaux mais l’entreprise doit encourager ses collaborateurs à s’y inscrire et à les utiliser. Elle a tout à y gagner.

À propos Fabienne
Journaliste / Community manager. Passionnée de web, de médias sociaux et de nouvelles technos.

4 Responses to 1 entreprise sur 5 censure les réseaux sociaux

  1. Oui, les réseaux sociaux sont utiles, cependant il faut être réaliste: les abus sont nombreux…

    Une de mes collègues jouaient ainsi sur facebook a établir un record de nombre pokes de la même personne.

    Vérifier la qualité d’un candidat sur Viadeo ou LinkedIn me semble judicieux, par contre facebook me paraît nettement moins pertinent …

  2. Fab dit :

    Viadeo et LinkedIn, réseaux professionnels, sont très utiles pour sélectionner les candidats en regardant leurs compétences techniques, leur parcours… En revanche, je pense que Facebook permet d’approcher davantage la personnalité du candidat, un aspect difficile à mesurer sur un CV.

    Les réseaux sociaux généralistes ou professionnels sont plus en plus utilisés par les entreprises et les cabinets de chasse de tête et je trouve que couper l’accès aux réseaux sociaux à l’ensemble du personnel y compris au responsable du recrutement, c’est peut-être se priver d’un outil intéressant.

    Sinon, je suis d’accord avec toi qu’il y a des abus, mais comme avec l’accès à Internet en général. Aujourd’hui, rares sont cependant les entreprises privant de connexion leurs employés. Elles ont compris qu’elles avaient plus à y gagner qu’à perdre.

  3. Loïc dit :

    Dans mon entreprise, internet est interdit. Seuls sont ouverts les accès à certains sites utiles au fonctionnement quotidien de la société (ups, fedex..et quelques sites d’achats).
    Et personne ne s’en plaint car on n’a vraiment pas le temps de surfer. Perso, je suis limite accro au net chez moi et je suis bien content de ne pas surfer au boulot.

  4. Fab dit :

    C’est vrai que l’accès au net dépend des métiers et des entreprises. Cependant, même dans les entreprises où l’accès est libre, on ne passe pas son temps à surfer, et on peut s’accorder tout de même une petite pause web comme certains font une pause café ou cigarette.
    Moi, je suis complètement accro au web et j’ai la chance d’en faire en partie mon métier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :