Twitter, les marques et moi

Régulièrement, sur Twitter, je découvre parmi mes nouveaux followers des marques et des sociétés qui, pour certaines, me laissent perplexe tant leur activité ou leurs produits sont loin de mes préoccupations. Et je m’interroge donc sur leurs critères de sélection.

  • Le sexe, l’âge, la localisation géographique et, plus judicieusement à mon sens, l’activité professionnelle peuvent constituer un de ces critères.
  • Je m’aperçois aussi régulièrement qu’un seul tweet comportant un mot ou un lien vers un article traitant d’un sujet particulier suffit à me ramener un follower que je qualifierai d' »intéressé » au sens économique du terme.  
  • Enfin, je récupère certains followers, je ne sais absolument pas comment, n’ayant jamais abordé d’une façon ou d’une autre leur secteur d’activité.

Je parle assez peu de ma vie privée sur les réseaux sociaux et même si, par certains recoupements, on peut deviner telle ou telle chose, neuf fois sur dix le follower « intéressé » ne représente pour moi aucun intérêt. 

Quelques exemples parmi mes derniers followers « intéressés » : le magazine de la voiture électrique, lentilles-online.net, Technidog.com (le store en ligne pour faire plaisir à votre chien) ou encore, bien que ce ne soit pas une entreprise, Collectif OLP (pour un accès des filles à tous les internats de prépa). 

Qu’ils sachent donc que je n’ai nullement l’intention, jusqu’à nouvel ordre, d’acheter une voiture électrique, de porter des lentilles, d’acquérir un chien (je ne supporte pas les animaux domestiques) ou de reprendre mes études.

Certes, tout le monde aura par exemple remarqué que sur la photo de mon profil je porte des lunettes de soleil. En surfant un peu sur le web, on découvrira aussi, c’est pas un scoop, que je porte des lunettes tout court. Bien jouer donc pour lentilles-online. Follower tous les twittos qui portent des lunettes est une stratégie comme une autre (ou plutôt un critère comme un autre) qui peut se discuter. Toutefois si lentilles-online souhaite ne plus me follower, je ne lui en voudrai pas (tout comme les trois autres cités plus haut).

Quel intérêt pour ces marques de cibler tout azimuts ? Ont-elles contruit une vraie stratégie de réseau social ? ou dupliquent-elles sur le net leurs pratiques de publipostage et de mailing ? Qu’attendent-elles des réseaux sociaux ?

J’en profite au passage pour remercier tous mes autres followers, et notamment les entreprises de presse, les agences de communication et relations publiques, les acteurs du numérique et autres sociétés oeuvrant dans les NTIC et tous les passionnés du net comme moi qui ont envie de partager sur Twitter leurs découvertes et leur expérience.

À propos Fabienne
Journaliste / Community manager. Passionnée de web, de médias sociaux et de nouvelles technos.

One Response to Twitter, les marques et moi

  1. Ping : Revue de presse, revue du web… (9) « Culture Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :