Wiseed, investissez dans les technologies de demain

A l’heure du 2.0, le crowdsourcing (la production par les internautes) fait de plus en plus recettes sur la toile. Les projets faisant appel à la participation des internautes semblent en effet se multiplier. Le concept est apparu dans l’univers culturel et l’on sait le succès qu’a connu MyMajorCompany. Il s’est étendu au milieu sportif (voir les Tennis-Angels par exemple).

Aujourd’hui, c’est le monde économique qui s’intéresse à lui. Pourquoi les start-up et autres jeunes entreprises innovantes ne miseraient-elles pas sur la manne que représente la communauté des internautes ? C’est ainsi qu’est née Wiseed, plate-forme d’investissement dans les start-up.

Wiseed est une société toulousaine fondée en juin 2009 par Thierry Merquiol, ancien directeur de l’Incubateur Midi-Pyréennées. Wiseed propose aux particuliers d’investir dans de jeunes entreprises innovantes à partir de 100 €.

Le principe ? Vous sélectionnez la ou les entreprises dans lesquelles vous voulez investir. Dès que le montant minimum d’investissement (30 000€) pour une entreprise est atteint, Wiseed créé un holding qui investira dans celle-ci et vous aurez des parts de ce holding. Vous devenez donc actionnaire du holding qui devient actionnaire de l’entreprise visée. Votre retour financier dépend des résultats de l’entreprise.

Dans une interview à ObjectifNews.tv, Thierry Merquiol expliquait qu’il y avait deux profils principaux d’investisseurs : ceux qui misaient entre 100 et 300 € parce qu’ils avaient un coup de coeur pour une société et ceux qui misaient entre 1 000 et 10 000 € et qui étaient davantage dans une logique de gestion de patrimoine.

Les critères retenus pour sélectionner ces entreprises en recherche de fonds : l’équipe et le produit ou service proposé. Celui-ci est-il différenciant ? A-t-il un impact sociétal fort, va-t-il influer sur la qualité de vie dans les trois ou cinq ans qui viennent ? A-t-il un potentiel de développement ? autrement dit, est-il capable de créer de la richesse ?

A ce jour, Wiseed a déjà permis à 8 start-up de lever des fonds pour des montants allant de 90 000 € (Angeo, société qui a développé un système de locomotion pour les mal-voyants) à 750 000 € (Noomeo, société de numérisation 3D). Parmi elles, une société qui me tient particulièrement à coeur (elle est grenobloise) : HiLabs qui a conçu la première vitrine interactive intelligente et qui, grâce à Wiseed, a pu lever 200 000 €.

Huit autres jeunes entreprises sont actuellement en recherche de fonds, dans des secteurs très variés. C’est là aussi l’intérêt de Wiseed : la plate-forme ne se limite pas à des projets liés uniquement aux web et aux nouvelles technologies. Elle se concentre sur 4 grands secteurs : la santé, l’environnement, l’industrie et les services et les TIC.

Parmi les projets actuellement en quête de financement :

  • Urodelia qui développe des produits pour combattre le cancer en mobilisant et organisant les défenses de l’organisme. (100 000€ recherchés)
  • iTrust, société du domaine de la sécurité informatique. (100 000€ recherchés)
  • Noomeo, qui effectue là sa deuxième levée de fonds. (100 000 € recherchés)
  • La Tonnellerie Renaissance qui a créé et breveté un nouveau procédé de fabrication de barriques pour l’élevage du vin. (100 000€ recherchés)
  • Ambiotis qui développe une plateforme d’évaluation biologique de haute technologie pour valider les anti-inflammatoires de demain. (100 000 € recherchés)
  • Exoès qui conçoit, fabrique et vend des moteurs convertissant la chaleur en électricité. (100 000 € recherchés)
  • enfin, dernier arrivé : le Domaine Les Roques de Cana qui produit du vin de Cahors et dont l »objectif est d’entrer dans le cercle des 100 meilleurs domaines au monde.

Alors, si vous vous intéressez aux start-up et si vous vous sentez l’âme d’un business angel, allez faire un tour sur Wiseed. Et même si vous n’investissez pas, vous y découvrirez de très belles boîtes aux technologies prometteuses qui risquent de faire parler d’elles dans les années à venir.

Et puis, pour la petite histoire, Wiseed prépare sa propre levée de fonds (mais sans faire usage de son site). Un article du 8 avril 2010 de La Tribune annonçait que Thierry Merchiol cherchait à lever 400 000 € pour multiplier le trafic et le nombre d’investisseurs. Objectif : 40 000 investisseurs potentiels pour 2013.

Billet en relation :

À propos Fabienne
Journaliste / Community manager. Passionnée de web, de médias sociaux et de nouvelles technos.

One Response to Wiseed, investissez dans les technologies de demain

  1. Ping : Avec MyShowMustGoOn, devenez producteurs de spectacles « Itinéraire numérique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :