Wizbii, le réseau pro des jeunes diplômés, s’ouvre aux entreprises

L’actualité se bouscule pour Wizbii. Le 7 novembre prochain, le réseau professionnel des étudiants et jeunes diplômés, s’ouvre aux entreprises. Après une première version en bêta en février dernier, Wizibii a lancé sa version tout public en septembre. Dans le même temps, les fondateurs, trois jeunes diplômés grenoblois (Benjamin Ducousso, Romain Gentil, Emeric Wasson), annonçaient une levée de fonds de 318 000 €. Rencontre avec Romain Gentil.

Quel est le concept de Wizbii ?

L’objectif de Wizbii au départ était de créer un outil pour permettre au futur créateur d’entreprise d’entrer en contact avec les interlocuteurs et prestataires susceptibles de l’aider dans son projet. Mais nous nous sommes aperçus que, si 60% des étudiants disaient vouloir créer leur entreprise, seuls 3% passaient effectivement à l’acte. Nous avons donc réorienté notre projet afin de proposer aux étudiants et jeunes diplômés un réseau professionnel complet, destiné aussi bien aux créateurs qu’aux jeunes qui souhaitent améliorer leur visibilité et leur employabilité.

Qu’est-ce qui vous distingue des réseaux professionnels comme LinkedIn ou Viadeo ?

Seulement 8% des moins de 25 ans sont actifs sur ces réseaux. Les jeunes sont davantage présents sur Facebook. Il leur fallait donc un réseau professionnel qui leur soit dédié. Nous ciblons les 18-28 ans.*

Concrètement, que proposez-vous sur Wizbii ?

Wizbii vous permet trois choses : développer votre réseau, participer à des projets, trouver un job ou un stage.

Sur Wizbii, le jeune peut mettre en avant sa personnalité et ses compétences. A la différence d’un CV classique, les expériences associatives et les projets personnels sont valorisés dans le CV version Wizbii. Les recruteurs peuvent ainsi aller plus loin dans l’analyse de candidats potentiels.

La grande nouveauté, c’est justement la version entreprise que nous lançons le 7 novembre prochain et qui permettra aux recruteurs à la fois de poster leurs annonces et d’effectuer des recherches dans la CVthèque. De plus, nous souhaitons mettre l’accent sur un système de « matching » élaboré qui tient compte à la fois des intérêts, des compétences, de la disponibilité, de la mobilité des candidats et des attentes des recruteurs. Les offres des entreprises seront ainsi redirigées, sous forme de suggestions, vers les étudiants et jeunes diplômés qui correspondent le mieux.

Combien avez-vous d’inscrits aujourd’hui ?

Nous comptons 10 000 membres. Nous avons effectué, en septembre, une levée de fonds de 318 000 € auprès des Grenoble Angels, de la Banque Populaire des Alpes et du Crédit Agricole. Cela nous permettra, entre autres, de mieux faire connaître Wizbii auprès des étudiants et jeunes diplômés ainsi qu’auprès des entreprises. Nous visons les 40 000 jeunes inscrits fin 2011 et 400 000 d’ici à 3 ans.

Quels sont les prochains objectifs ?

Nous souhaitons nous développer à l’international. Début 2012, nous lançons la version anglaise. Dans le courant de l’année prochaine, nous sortirons également une application iPhone et iPad. Mais la priorité aujourd’hui est de dégager du chiffre d’affaires.

Justement quel est votre business model ?

Wizbii est entièrement gratuit pour les étudiants et jeunes diplômés. Par contre, la consultation détaillée des CV et le dépôt d’annonces est payant pour les entreprises.

* L’un des concurrents de Wizbii est un site nantais, Yupeek.

À propos Fabienne
Journaliste / Community manager. Passionnée de web, de médias sociaux et de nouvelles technos.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :